Rénovation d’un escalier : quels sont les points de vigilance ?

blog 8 bewerkt

Votre escalier aurait besoin d’un bon lifting ? Laissez tomber le marteau, il n’est aujourd’hui plus nécessaire de démolir intégralement un escalier pour lui conférer un nouveau look. Plutôt que de procéder à des travaux de grande envergure, pourquoi ne pas simplement installer un nouveau revêtement ? Nous vous donnons quelques conseils pour une rénovation d’escalier réussie.

Choix des matériaux

Le bois est sans conteste le matériau le plus utilisé pour la construction d’escaliers. Il s’agit en effet d’un matériau d’une grande élégance qui se fond aussi bien dans les intérieurs modernes que classiques. Mais pourquoi ne pas sortir des sentiers battus et opter pour un revêtement d’escalier en liège ? Le revêtement Silentwood Resista de Santana possède par exemple l’apparence du bois, mais offre également les avantages du liège tels que sa douceur, sa chaleur et ses qualités d’isolation.

Choix des couleurs

Toujours indécis quant à la couleur de votre futur escalier ? Commencez par vous poser la question suivante : désirez-vous que votre escalier attire sur lui tous les regards, ou qu’il se fonde au contraire dans le décor de la pièce ? Si l’effet recherché est le premier, optez pour une couleur qui contraste au sein de votre intérieur (foncée si les murs sont clairs et inversement). Pour une plus grande harmonie dans la pièce, choisissez au contraire une teinte similaire à celle de vos murs.

Une colle résistante

Un revêtement en liège se fixe aux marches d’un escalier à l’aide de colle, mais pas n’importe laquelle. Nous vous conseillons d’utiliser le kit Fix All High Tack de Soudal, une colle ultrarésistante à l’adhérence élevée. Elle est idéale pour les matériaux de construction lourds et adhère à toutes les surfaces, et ce, quel que soit l’environnement.

Commencez la rénovation d’un escalier par la marche supérieure

Prêt à poser votre nouveau revêtement ? Commencez toujours par recouvrir la marche la plus haute de l’escalier. Vous éviterez ainsi de devoir marcher sur la partie du revêtement tout juste collée.

Le ruban adhésif est votre ami

Avant de coller définitivement le revêtement en liège, fixez-le dans la position souhaitée à l’aide de ruban adhésif. Cela vous permettra d’avoir un aperçu du résultat final et de repositionner facilement le revêtement.

La patience est le maître-mot

La colle utilisée pour fixer le revêtement doit sécher durant 24 h avant que vous puissiez à nouveau emprunter votre escalier. Impossible de vous passer de votre escalier pendant une aussi longue période ? Ne collez alors qu’une marche sur deux et fixez l’autre moitié des marches après 24 h.

Voilà ! Il n’en faut pas plus pour sublimer un escalier existant et profiter du confort du liège ! Vous désirez en savoir plus ? Ne manquez pas de jeter un œil à notre brochure consacrée à la rénovation des escaliers ou contactez-nous pour toute information.

preloader